Calculer votre pouls optimal pour le sport, l’entraînement, perdre du poids

Attention : chaque impulsion ne conduit pas au but ! Avec ce calculateur, déterminez votre pouls optimal pour un entraînement le plus efficace possible. Que vous souhaitiez vous maintenir en forme, améliorer votre santé ou perdre du poids (combustion des graisses).

Il suffit de saisir certaines valeurs (homme/femme, âge, niveau de condition physique) et vous obtenez un tableau présentant les rythmes, fréquences cardiaques optimums et ainsi que votre rythme cardiaque maximum.

Calculer votre pouls optimal

Quel est le bon rythme cardiaque?

La fréquence cardiaque dépend de notre capacité à bouger. Le pouls augmente avec l’intensité croissante et diminue à mesure que le corps se rétablit. Selon l’âge, le sexe et le physique, un pouls sain peut sembler tout à fait différent. Un total de six zones de fréquence cardiaque sont distinguées: fréquence cardiaque maximale, zone dangereuse, zone anaérobie, zone aérobie, brûlure des graisses et zone de santé.

Zones de fréquence cardiaque – un aperçu

Les zones de fréquence cardiaque indiquent la valeur minimale ou maximale pour différents niveaux d’exercice. Par exemple, un athlète peut déterminer si la fréquence cardiaque se situe dans la plage correcte pour une combustion optimale des graisses. Le calculateur de fréquence cardiaque calcule la fréquence cardiaque moyenne pour chaque zone en fonction de l’âge, du sexe, du poids et du niveau d’entraînement. En même temps, la fréquence cardiaque indique si l’athlète s’entraîne toujours dans la zone de sécurité ou s’il a déjà atteint la limite de son activité physique.

Pourquoi mesurer le pouls?

En contrôlant la fréquence cardiaque, l’entraînement peut être rendu plus efficace. En fonction de l’objectif, la valeur idéale peut être très différente: pour une combustion rapide des graisses, elle se situe dans la zone de faible combustion des graisses, pour plus d’endurance dans la zone aérobie et pour l’augmentation des performances dans la zone de haute anaérobie.

En même temps, la surveillance de la fréquence cardiaque fournit des informations importantes sur votre santé personnelle. Un pouls trop élevé ou trop faible peut indiquer divers problèmes de santé et même des maladies chroniques. Si le pouls est en permanence dans une plage de mesure élevée ou basse, consultez un spécialiste.

La fréquence cardiaque maximale

La fréquence cardiaque maximale est la valeur à laquelle l’athlète se déplace à la limite de puissance absolue. L’entraînement à charge maximale est perçu subjectivement comme extrêmement pénible et ne convient qu’aux athlètes professionnels.

Les débutants devraient mesurer leur fréquence cardiaque maximale avant de commencer l’entraînement et, si nécessaire, demander au médecin de vérifier dans quelle plage de fréquence cardiaque ils peuvent s’entraîner en toute sécurité. Cela leur permet de s’entraîner dans leurs limites et de ne pas se mettre en danger.

La zone dangereuse

Dans la zone dangereuse, l’athlète est déjà proche de la fréquence cardiaque maximale à une intensité d’environ 90 – 100 %. L’entraînement dans ce domaine convient aux athlètes très expérimentés qui veulent améliorer leur performance en compétition.

Dans la zone dangereuse, l’entraînement n’est effectué qu’ à de courts intervalles de quelques minutes pendant la préparation à la compétition. Cet entraînement par intervalles est très fatigant pour les muscles et la respiration.

La zone anaérobie

Dans la zone anaérobie, l’intensité de l’entraînement est déjà très élevée et l’entraînement est perçu comme très intense. L’entraînement anaérobie est principalement axé sur la musculation et l’amélioration de la performance – par exemple, dans l’entraînement musculaire ou le patinage de vitesse.

L’entraînement anaérobie est aussi appelé entraînement de développement. L’objectif est de faire remonter le seuil anaérobie. Il s’agit de la limite supérieure à laquelle la charge peut être maintenue en permanence. Les séances d’entraînement anaérobie sont généralement plus courtes et très stressantes. Les athlètes inexpérimentés devraient d’abord s’entraîner en dessous du seuil anaérobie et seulement ensuite incorporer des unités d’intervalle dans l’entraînement avec une expérience croissante.

La zone aérobie – pouls d’entraînement

Dans la zone aérobique, la charge subjective est modérée à élevée. L’entraînement aérobie est effectué en dessous du seuil anaérobie, c’est-à-dire en dessous de la limite de charge maximale, avec une intensité modérée. Les séances de formation sont plus longues.

L’entraînement aérobique est un entraînement de base pour augmenter l’endurance. L’entraînement aérobie renforce le système cardiovasculaire et augmente la vitesse de combustion des graisses. Les débutants ne devraient d’abord s’entraîner que dans le domaine de l’aérobie et augmenter graduellement l’intensité de l’entraînement seulement avec l’expérience croissante.

La zone de combustion des graisses (pulsation de décollage)

Dans la zone de combustion des graisses, la charge subjective est faible à modérée. L’intensité est si faible que la charge peut être maintenue plus longtemps. Beaucoup d’appareils de fitness ont un programme spécial de combustion des graisses, qui s’entraîne spécifiquement dans la zone de combustion des graisses.

La fréquence cardiaque influe sur la quantité de graisse brûlée pendant l’entraînement. Dans la zone de combustion des graisses, le corps brûle plus de graisses avec la même consommation calorique que s’il s’entraînait à un rythme de pouls plus élevé. C’est parce que le corps utilise les réserves de graisse pour la production d’énergie dans cette région.

Cela ne signifie pas qu’un entraînement de faible intensité réduit nécessairement plus de gras. En général, plus il y a d’exercice, plus le corps brûle de calories. Avec une fréquence cardiaque plus élevée, la combustion des graisses est proportionnellement plus faible, mais la consommation totale de calories est plus élevée. Un entraînement aussi intense brûle encore plus de graisses dans la somme et a un effet sur l’IMC.

La zone de santé

Dans la zone de santé, l’intensité est si faible que même les personnes non formées peuvent maintenir la tension sur une plus longue période de temps. Cette zone est utilisée comme point d’entrée pour les débutants et pour les personnes en régénération qui recommencent à s’entraîner après une maladie ou une blessure. Petit indice: une promenade à vitesse modérée vous mènera toujours à la zone de santé.

L’entraînement dans la zone de santé renforce le système cardio-vasculaire et aide les personnes non formées à construire leur première endurance de base. L’intensité de l’entraînement se situe entre 50 et 60% de la fréquence cardiaque maximale.

Quelle est la différence entre la zone aérobie et la zone anaérobie?

Outre la zone de combustion des graisses, les zones aérobie et anaérobie sont également intéressantes pour les athlètes. Dans ces deux zones de fréquence cardiaque, différents niveaux d’exercice sont utilisés à des fins différentes.

Dans la zone aérobie, la charge est modérée à élevée. L’entraînement aérobie augmente l’endurance, renforce le système cardiovasculaire et augmente la combustion des graisses. L’entraînement d’endurance est l’aspect aérobique le plus important.

Dans la zone anaérobie, l’intensité de l’entraînement est plus élevée et l’entraînement est perçu comme très intense – par exemple, lors de l’entraînement musculaire. Il s’agit principalement de la musculation et de l’amélioration des performances.

L’entraînement permanent dans la zone anaérobie ne convient qu’aux personnes très qualifiées, pour les personnes non qualifiées la charge est simplement trop élevée.

Formule pour la mesure d’impulsions

La mesure du pouls selon l’athlète et le scientifique Hills est la méthode la plus précise pour la mesure du pouls. Dans ce contexte, non seulement l’âge et le poids, mais aussi le sexe et le statut individuel de la formation sont pris en compte.

Moniteur de fréquence cardiaque: sensible ou non?

Un moniteur de fréquence cardiaque vous aide à contrôler en permanence votre propre fréquence cardiaque pendant l’entraînement. La montre vous avertit toujours lorsque la fréquence cardiaque optimale est dépassée, ce qui vous permet d’effectuer un entraînement ciblé. En outre, après l’entraînement, les moniteurs de pouls fournissent une vue d’ensemble de la consommation de calories et de la combustion des graisses.

Les moniteurs de fréquence cardiaque sont devenus très à la mode ces dernières années. Ils vous soutiennent dans la formation optimale. Mais il est tout aussi important d’écouter son propre corps et de développer un sentiment d’entraînement optimal.

A quoi les débutants doivent-ils prêter attention avant la première formation?

Qu’il s’agisse de faire du jogging, de nager ou d’accumuler des muscles dans le gymnase: les débutants doivent avoir leur fréquence cardiaque maximale déterminée le plus possible avant le début de l’entraînement. Cela permet non seulement une formation efficace, mais aussi aide les débutants à ne pas dépasser leurs limites. En général, il est toujours conseillé aux personnes non qualifiées de se soumettre à un examen médical avant le début de la formation. C’est particulièrement vrai pour les malades chroniques, où le sport intensif peut présenter un risque accru pour la santé.